afflux

afflux [ afly ] n. m.
• 1611; de affluer, d'apr. flux
1Fait d'affluer (1o). Afflux de sang à la face. Mouvement des charges électriques vers un point.
2Arrivée massive. affluence. Il y a eu un afflux de visiteurs. flot.

afflux nom masculin (latin médiéval affluxus, flux de la mer) Arrivée soudaine d'un grand nombre de personnes, de choses en un même endroit : Afflux de touristes, de produits étrangers. Abondance de liquide et en particulier du sang vers une partie du corps. Mouvement des charges électriques vers un point. ● afflux (difficultés) nom masculin (latin médiéval affluxus, flux de la mer) Prononciation [&ph85;&ph90;&ph96;&ph109;], le x final ne se prononce pas. ● afflux (homonymes) nom masculin (latin médiéval affluxus, flux de la mer) afflue forme conjuguée du verbe affluer affluent forme conjuguée du verbe affluer afflues forme conjuguée du verbe affluerafflux (synonymes) nom masculin (latin médiéval affluxus, flux de la mer) Arrivée soudaine d'un grand nombre de personnes, de choses en...
Synonymes :
- arrivée
- déferlement
Contraires :

afflux
n. m.
d1./d Fait d'affluer (sens 1). Afflux sanguin.
d2./d Arrivée d'un grand nombre de personnes. L'afflux des réfugiés aux frontières.

⇒AFFLUX, subst. masc.
I.— Concours de liquides vers un endroit.
A.— PHYSIOL. Concours subit et abondant de liquides en un point donné du corps qu'ils irriguent.
[Suivi d'un compl. exprimant la matière de l'afflux; prép. de]
1. [Le compl. est un nom au plur.] :
1. ... les impressions douloureuses, en déterminant un afflux plus considérable de liqueurs dans les parties qu'elles occupent, y produisent souvent quelques-uns des effets, pour ainsi dire, mécaniques et locaux, du plaisir...
P. CABANIS, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 1, 1808, p. 119.
2. ... il peut y avoir un grand afflux de leucocytes et la suppuration s'établit.
BRUMPT, Précis de parasitologie, 1910, p. 218.
2. [Le compl. est un nom au sing.] :
3. ... le cerveau, comprimé de plus en plus, par l'afflux extraordinaire du sang, transmet de moins en moins, et peut finir par cesser entièrement de transmettre aux muscles, les principes d'excitabilité.
P. CABANIS, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 2, 1808, p. 66.
4. Il y avait ici plus qu'une convalescence; il y avait une augmentation, une recrudescence de vie, l'afflux du sang plus riche et plus chaud qui devait toucher mes pensées, ...
A. GIDE, L'Immoraliste, 1902, p. 399.
3. [Le compl. peut être remplacé par un adj.] :
5. Le mot congestion active s'appliquera donc à tout cet afflux sanguin., ...
CADET DE GASSICOURT, Traité clinique des maladies de l'enfance, t. 1, 1880-1884, p. 194.
Rem. 1. Afflux a souvent un emploi pathol. (ex. 2, 3, 5); cf. en outre p. ex. BESCH. 1845 : afflux idiopathique (afflux dans lequel l'irritation a été directe, p. ex., une piqûre), afflux symptomatique (afflux vers une partie [du corps], et qui n'est qu'un symptôme d'une affection éloignée). 2. Il faut distinguer les cas où l'adj. tient lieu de compl. indiquant ce qui afflue (la matière de l'afflux; ex. 5, sanguin = « de sang ») et ceux où l'adj. exprime la manière ou l'importance de l'afflux (ex. 1, 2, 3) : considérable, extraordinaire, grand.
B.— P. ext. Arrivée subite d'une importante masse de liquides vers un point précis.
1. [Avec un compl. de nom au plur.; prép de] :
6. Le drainage a dû se combiner avec l'irrigation pour discipliner et répartir l'afflux surabondant des eaux bienfaisantes.
P. VIDAL DE LA BLACHE, Principes de géographie humaine, 1921, p. 91.
2. [Avec un compl. de nom au sing.; prép de] :
7. Pour que la mer monte ou s'abaisse en un point, il faut qu'il y ait afflux ou reflux de l'eau vers cette région...
QUINETTE et ROCHEMONT, Travaux maritimes, 1900, p. 24.
Rem. Pour l'adj. surabondant (ex. 6), cf. supra A rem. 2.
C.— PHYS. Afflux cathodique :
8. ... ce flux, auquel M. Villard a donné le nom d'afflux cathodique, continue son chemin en ligne droite...
Le Journal du radium, 1910, p. 300.
II.— Au fig. Arrivée en grand nombre.
A.— [En parlant de pers.] Arrivée en masse. Synon. plus usité affluence.
1. [Suivi d'un compl. indiquant les pers. qui affluent; prép. de] :
9. L'afflux des étrangers à Paris, une garnison de plusieurs milliers de Juifs russes, galiciens et roumains, tous révolutionnaires, qui campent au marais, aux Gobelins et à la glacière depuis l'affaire Dreyfus, ajoute aux subsides financiers un certain appoint de militants armés, ...
Ch. MAURRAS, Kiel et Tanger, préf., 1914, p. XC.
10. Petit à petit, vers la fin de mars, grâce à l'afflux ininterrompu des réserves, la 2e armée en était arrivée à disposer de forces plus nombreuses que celles qui lui étaient opposées.
J. JOFFRE, Mémoires, t. 2, 1931, p. 213.
Rem. Afflux est parfois péj., lorsque la quantité ne va pas dans le sens de la qualité (ex. 9).
2. [Sans compl.] :
11. ... les autorités nazies se trouvaient peu à peu débordées devant cet afflux imprévisible et incessant, où l'on ne voyait pas seulement les hommes pris de panique qui fuyaient l'horreur des cités industrielles en feu, mais ceux que l'armée allemande emmenait dans sa retraite, ...
F. AMBRIÈRE, Les Grandes vacances, 1946, p. 354.
Rem. Dans cet ex., l'adj. dém. cet tient lieu de compl.
B.— [Afflux s'applique à des choses abstr.]
1. [Suivi d'un compl. indiquant ce qui afflue; prép. de]
a) [Le compl. est un nom au plur.] :
12. Il lui a fait facile le travail, qu'il avait autrefois très difficile. C'était une espèce d'afflux d'idées et de formules qui s'engorgeaient à tel point qu'il était quelquefois, au milieu de son travail, obligé de lâcher la plume. Aujourd'hui, c'est un flux réglé, un courant moins abondant, mais coulant sans encombre.
E. et J. DE GONCOURT, Journal, juin 1872, p. 899.
13. ... elle [la Vierge] y demeure [à la Salette] maintenant, liée par l'afflux des prières, par les effluences jaillies de la foi des foules; ...
J.-K. HUYSMANS, En route, t. 1, 1895, p. 157.
b) [Le compl. est un nom au sing.] :
14. ... j'entends un être neuf et passionné, ayant sa façon propre et personnelle de sentir, s'y fiant, n'empruntant point, n'imitant point, enfermant en soi une grande vie solitaire et multiple, difficile ou presque impossible à appareiller, sinon par un afflux soudain et extraordinaire de l'illusion et de l'enthousiasme, ...
H. TAINE, Notes sur Paris, Vie et opinions de Monsieur Frédéric-Thomas Graindorge, 1867, pp. 282-283.
15. ... il sentait monter du fond de lui-même quelque chose d'intarissable, un afflux de tendresse qui l'énervait, comme le mouvement des ondes sous ses yeux.
G. FLAUBERT, L'Éducation sentimentale, t. 1, 1869, p. 64.
16. Un énorme afflux d'amour se produisit.
P.-J. JOUVE, La Scène capitale, 1935, p. 228.
[Le compl. peut être remplacé par un adj.] :
17. Il est incroyable à quel point je parviens encore à sous-estimer, presque à décompter mes possibilités d'afflux religieux, ...
Ch. DU BOS, Journal, juill. 1927, p. 321.
2. [Sans compl.] :
18. Tous les souvenirs de sa petite enfance lui revenant dans un afflux subit, ...
É. MOSELLY, Terres lorraines, 1907, p. 272.
Rem. 1. Comme dans l'emploi A, afflux peut être suivi d'adj. indiquant la manière d'arriver ou l'importance de l'afflux (ex. 10, 11, 14, 16, 18) : imprévisible, subit, extraordinaire; intarissable, ininterrompu, incessant. 2. Dans l'ex. 12 le contexte indique nettement le rapport de l'emploi abstr. avec l'emploi concr. du mot. 3. Pour la synon. avec affluence, cf. ce mot.
Prononc. :[afly]. POIT. 1860 précise que ,,l'x ne se prononce pas``. Enq. :/afly/.
Étymol. ET HIST. — 1611 sens gén. « arrivée en grande quantité, affluence » (COTGR. : Afflux. An afflux, or affluence; plentifull accesse; or, as affluence).
Empr. au lat. médiév. affluxus, -us (de affluere « couler vers ») attesté aux sens spéc. de « flux de la mer, marée montante » (ALBERT MAG., De animal. 4, 38 ds Mittellat. W. s.v., 367, 70 : in affluxu maris aperitur ostreum) et de « écoulement (d'un liquide) » (ID., ibid., 7, 113, ibid. 368, 1 : cum... finditur ampulla, nimius fit affluxus humorum).
STAT. — Fréq. abs. litt. :143.
BBG. — BÉL. 1957. — BÉNAC 1956. — DAM.-PICH. Gloss. 1949. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — NYSTEN 1814-20. — THOMAS 1956.

afflux [afly] n. m.
ÉTYM. 1611; lat. médiéval affluxus, de affluere. → Affluer.
1 Méd. Fait d'affluer tout à coup, vers une partie du corps. || L'afflux du sang au cerveau. Congestion. || Afflux sanguin.
Arrivée subite (de liquides) vers un point, dans un lieu. || L'afflux de l'eau, des eaux (peut s'opposer à reflux).
Phys. Flux dirigé vers un point; mouvement des charges électriques vers un point. || Afflux cathodique.
2 Fig. Arrivée massive (de personnes). Affluence, arrivée, flot, flux. || Il y a eu un afflux de visiteurs. || L'afflux des réfugiés dans un pays.(Choses). || Afflux de marchandises, de devises, d'argent.
0 Aucun afflux d'argent qui ne fût aussitôt absorbé par les dettes.
Gide, Dostoïevsky, p. 15.
(Choses abstraites). || « Une espèce d'afflux d'idées et de formules » (Goncourt). || « Un afflux soudain et extraordinaire de l'illusion et de l'enthousiasme » (Taine). REM. Les emplois s'appuient soit sur la métaphore de l'afflux des eaux, soit sur l'image de l'afflux du sang (notamment avec l'article indéfini et un compl. au sing., comme dans l'ex. de Taine).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Afflux — Af flux , n. [L. affluxum, p. p. of affluere: cf. F. afflux. See {Affluence}.] A flowing towards; that which flows to; as, an afflux of blood to the head. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • afflux — [a′fluks΄] n. [L affluxus < pp. of affluere: see AFFLUENCE] a sudden flow toward a point, as of blood to an organ …   English World dictionary

  • AFFLUX — s. m. (On prononce Afflu. ) T. de Médec. Action d affluer, concours des liquides vers une partie. L afflux du sang vers la tête …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • AFFLUX — n. m. T. de Médecine Action d’affluer, concours des liquides vers une partie de l’organisme. L’afflux du sang vers la tête. Il se dit, en termes d’Arts, du Mouvement du fluide électrique vers un point …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • afflux — /af luks/, n. 1. something that flows to or toward a point: an afflux of blood to the head. 2. the act of flowing to or toward; flow. [1605 15; < ML affluxus, deriv. of L affluere; see AFFLUENT, FLUX] * * * …   Universalium

  • afflux — noun a) an upward rush of fluid The vis viva of these affluxes is employed almost wholly in turning the mass of intermediate gas... b) The rise in water level (above normal) on the upstream side of a bridge or obstruction caused when the… …   Wiktionary

  • afflux — af·flux af .ləks n a flowing esp. of a bodily fluid to or toward a bodily part <an afflux of blood to the head> * * * af·flux (afґluks) [L. affluxus, affluxio] the rush of blood or liquid to a part …   Medical dictionary

  • afflux — (a flu) s. m. Terme de médecine. Action d affluer, en parlant des liquides du corps. L afflux du sang vers la tête. ÉTYMOLOGIE    Affluxus, de ad, à, et fluxus, flux (voy. flux) …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • afflux — af•flux [[t]ˈæf lʌks[/t]] n. 1) cvb something that flows to or toward a point: an afflux of blood to the head[/ex] 2) the act of flowing to or toward some point • Etymology: 1605–15; < ML affluxus, der. of L affluere; see affluent, flux …   From formal English to slang

  • afflux — /əˈflʌks/ (say uh fluks) noun 1. that which flows to or towards a point: an afflux of blood to the head. 2. the act of flowing to; a flow. {Medieval Latin affluxus (noun), from Latin affluere flow to} …   Australian English dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.